Accueil

Normalisation de l’emploi de marquages de chaussée longitudinaux plus larges

Sommaire de projet

Situation

En cours

Domaine de recherche

Gestion de la circulation, sécurité routière

Conseil/Comité responsable

Conseil des ingénieurs en chef / Comité permanent des techniques et de la gestion de la circulation

Partenaires de financement de projet

Ministère des Transports du Nouveau-Brunswick; Ville d'Edmonton; Transports, Alberta; Ministère des Transports du Québec; British Columbia Ministry of Transportation; Voirie et Transports Saskatchewan; Ministère des Transports de l'Ontario; Ville de Calgary; Ville de Cambridge; Ville d'Ottawa; Infrastructure et Transports, Manitoba; Municipalité régionale de York

Organisation de recherche

De Leur Consulting Ltd.

Date de mise en oeuvre prévue

Juin, 2011

Date d’achèvement

Septembre, 2018

Détail de la Situation

Travaux son en cours

Catégorie

Sécurité routière
Techniques et gestion de la circulation

Personne-ressource

Résumé

On croit que les administrations routières pourraient rehausser la visibilité des marquages de chaussée longitudinaux en optant pour les lignes élargies de 150 mm, surtout lorsque des peintures à base d’eau sont utilisées. L’application de marquages de chaussée longitudinaux élargis (pour en améliorer la visibilité) sera particulièrement bénéfique pour les conducteurs plus âgés. Par conséquent, il est nécessaire de déterminer si la visibilité des lignes longitudinales serait améliorée si la largeur minimale des lignes était de 150 mm.

Ce projet aurait pour objectif principal d’étudier l’applicabilité et les avantages potentiels de l’utilisation de marquages de chaussée longitudinaux élargis et de déterminer si une largeur de 150 mm est une largeur minimale appropriée pour les marquages longitudinaux des lignes médianes et des lignes de rive. Fondées sur les résultats de l’étude, les lignes des directrices nationales seront élaborées pour l’application de marquages de chaussée longitudinaux élargis au Canada et des modifications seront préparées au besoin pour le MCSR.

Les tâches exécutées comprendront :

  • la revue des résultats de la recherche existante sur l’emploi de marquages de chaussée longitudinaux élargis afin d’évaluer leur utilisation pour les applications standards;
  • la réalisation d’une enquête sur les pratiques existantes et les résultats obtenus par les provinces-territoires au Canada et par certaines administrations d’Amérique du Nord qui utilisent les marquages de chaussée longitudinaux élargis;
  • l’élaboration d’une stratégie ou d’un cadre pour la réalisation d’une étude pilote avant et après l’application de marquages de chaussée longitudinaux élargis. Lorsqu’il élaborera la stratégie du projet pilote, l’expert-conseil devra préciser quelles seront les applications de marquage de chaussée qui seront mises à l’essai et comment elles seront évaluées;
  • la formulation d’une série de lignes directrices détaillées qui devraient être utilisées pour l’application de marquages de chaussée longitudinaux élargis dans les provinces-territoires du Canada, y compris des facteurs comme la longueur minimale des lignes pour tous les marquages de chaussée sur un tronçon donné, etc.;
  • l’identification et la préparation des changements requis au MCSR. L’expert-conseil devrait aussi expliquer les impacts de ce changement sur l’utilisation courante des marquages de chaussée longitudinaux (p. ex. lorsqu’une ligne disparaît) dans le MCSR, et ensuite indiquer et recommander tout autre changement requis.

Les principaux résultats attendus de ce projet constitueront les lignes directrices pour l’application de marquages de chaussée longitudinaux élargis au Canada et les révisions recommandées au MCSR afin de tenir compte de ces nouvelles lignes directrices.